Le corps électoral bernois se prononcera le 13 février prochain sur l’avis du canton quant au remplacement prévu de la centrale nucléaire de Mühleberg. Après les remous créés par les informations supprimées concernant l’entreposage de déchets radioactifs prévu auprès de la centrale Mühleberg II, le Conseil-exécutif bernois a donné son opinion aujourd’hui lors d’une conférence de presse.

« Le débat actuel confirme que les centrales nucléaires comportent bel et bien des dangers, notamment en raison de la radioactivité et des déchets qu’elles produisent. (…) Enfin, les discussions mettent en évidence une autre réalité: Dès que le nucléaire est abordé non pas sous un angle général et abstrait, mais par le biais d’éléments concrets tels que déchets et entrepôts, il est moins bien accepté, et ce par tous les milieux, » constate la conseillère d’Etat Barbara Egger-Jenzer, directrice des travaux publics, des transports et de l’énergie, dans son discours. En plus, elle clarifie la position du Conseil-exécutif: l’approvisionnement énergétique  du canton de Berne se passera de l’énergie nucléaire d’ci 20 ans. L’avenir appartient donc aux énergies renouvelables!

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp