Greenpeace salue le fait que le Conseil des Etats ait voté la sortie du nucléaire sans conditions. En suivant la ligne adoptée par le Conseil fédéral et le Conseil national, la petite chambre ouvre la voie pour une transition énergétique en Suisse.

Greenpeace salue le fait que le Conseil des Etats ait voté la sortie du nucléaire sans conditions. En suivant la ligne adoptée par le Conseil fédéral et le Conseil national, la petite chambre ouvre la voie pour une transition énergétique en Suisse.

Mais il faut aujourd’hui accompagner cette décision par des mesures substantielles en faveur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, afin de mettre en œuvre un approvisionnement électrique propre et sûr pour notre pays. Il nous faudra porter une attention particulière à la sécurité des centrales existantes. En clair, il faut rapidement mettre à l’arrêt les sites de Mühleberg et de Beznau.

La suppression du plafond général de la Rétribution à prix coutant (RPC) constitue aujourd’hui l’instrument le plus efficace pour favoriser l’essor des énergies renouvelables et donner à l’économie la sécurité dont elle a besoin pour ses investissements. Après la bonne décision prise aujourd’hui, Greenpeace demande au Conseil des Etats de donner des signaux clairs pour la définition de la stratégie énergétique du futur.

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp