La plateforme nationale de la souveraineté alimentaire s’est formée le 8 février dernier dans le but de trouver un discours cohérèrent en Suisse concernant cette thématique. Sous l’égide de Uniterre et avec la participation entre autre de Stop OGM, USP, Fair Trade et Cocopelli, cet organisme vient d’élaborer un document de référence, se basant sur les critères émis par Via Campesina, le mouvement international de défense des agriculteurs et de l’agriculture durable de petite échelle. Il contient les critères minimaux pour la souveraineté alimentaire en Suisse. Le respect de l’homme et de la nature en sont les notions fondamentales.

Greenpeace se bat pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement et encourage toutes les actions en faveur d’une agriculture sans OGM et permettant d’obtenir l’autosuffisance alimentaire dans notre pays. Nous vous invitons à découvrir ce document et à soutenir un avenir durable pour l’agriculture Suisse, respectueuse de l’homme et de l’environnement.

Les critères minimaux de la souveraineté alimentaire

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp