Le 27 Janvier prochain, à proximité immédiate du Forum Economique de Davos (WEF), la Déclaration de Berne et Greenpeace remettront à nouveau les Public Eye Awards aux entreprises les plus irresponsables en matière de respect des droits humains et de l’environnement.

Le vote en ligne démarre aujourd’hui sur www.publiceye.ch et durera jusqu’au 26 janvier à minuit. Cette année, les six nominés sont Barclays (GB), Freeport McMoran (USA), Samsung (Corée du Sud), Tepco (Japon), Vale (Brésil) et l’entreprise suisse Syngenta. Ils ont été choisis par un jury d’experts sur une liste de 40 cas soumis par des ONG du monde entier.

– La banque Barclays est devenue un géant de la spéculation sur les matières premières alimentaires, une activité qui a mis plus de 44 millions de personnes dans une situation de pauvreté extrême au cours des 6 derniers mois de l’année 2010.
– L’étatsunien Freeport McMoran est montré du doigt pour sa gestion de la mine de Grasberg en Indonésie, le plus grand site d’extraction d’or et de cuivre de la planète. Chaque jour, 230’000 tonnes de boues toxiques y sont produites et répandues sur la végétation alentour.
– Le Sud Coréen Samsung expose ses employés à des substances dangereuses sans les prévenir et refuse catégoriquement d’assumer ses responsabilités.
– Le japonais Tepco a négligé la sécurité de ses centrales nucléaires pour des raisons financière, et porte de ce fait une lourde responsabilité dans la catastrophe de Fukushima.
– Le groupe minier brésilien Vale est nominé pour sa participation dans le projet du barrage de Belo Monte, qui risque d’entrainer le déplacement forcé de près de 40’000 personnes sans le moindre dédommagement.
– Enfin, le Suisse Syngenta use de techniques de marketing agressives pour vendre un herbicide hautement toxique, le paraquat, dans les Pays du sud alors même qu’il est interdit en Europe.

    Vous trouverez plus de détails sur ces entreprises sur le site: www.publiceye.ch

    Il est grand temps de montrer aux entreprises qu’elles ne peuvent plus ignorer leurs responsabilités environnementales et sociales en toute impunité!

    Partagez
    Tweetez
    Partagez
    +1
    E-mail
    WhatsApp