Un an jour pour jour après le Tsunami qui déclenchait l’accident de Fukushima, 8’000 personnes, venues de la Suisse entière, ont marché sur la centrale de Mühleberg. Leurs exigences sont simples: Arrêt immédiat des centrales de Mühleberg et de Beznau, deux des plus anciennes encore active sur la planète, établissement d’un plan pour une sortie complète du nucléaire et transition vers un approvisionnement en électricité efficient et renouvelable.Près de 200 organisations ont appelé à manifester ce dimanche, parmi elle Greenpeace, le WWF, le Parti Socialiste et les Verts. L’ambiance était détendue et de nombreuses activités étaient proposées aux participants. Les orateurs et les artistes qui se sont relayés sur scène ont rappelé que les centrales suisses présentent des risques importants pour la population et l’environnement, risques qui dans le cas de la centrale de Mühleberg ont récemment été confirmé par la décision du Tribunal administratif fédéral. Ils ont aussi appelé les autorités fédérales à supprimer le plafond de la Rétribution à prix coûtant (RPC). Environ 15’000 projets d’énergie renouvelables sont bloqués sur la liste d’attente de la RPC. Cela représente un potentiel d’une fois et demi la production de Mühleberg.

Un an jour pour jour après le Tsunami qui déclenchait l’accident de Fukushima, 8’000 personnes, venues de la Suisse entière, ont marché sur la centrale de Mühleberg. Leurs exigences sont simples: Arrêt immédiat des centrales de Mühleberg et de Beznau, deux des plus anciennes encore active sur la planète, établissement d’un plan pour une sortie complète du nucléaire et transition vers un approvisionnement en électricité efficient et renouvelable.

Près de 200 organisations ont appelé à manifester ce dimanche, parmi elle Greenpeace, le WWF, le Parti Socialiste et les Verts. L’ambiance était détendue et de nombreuses activités étaient proposées aux participants. Les orateurs et les artistes qui se sont relayés sur scène ont rappelé que les centrales suisses présentent des risques importants pour la population et l’environnement, risques qui dans le cas de la centrale de Mühleberg ont récemment été confirmé par la décision du Tribunal administratif fédéral. Ils ont aussi appelé les autorités fédérales à supprimer le plafond de la Rétribution à prix coûtant (RPC). Environ 15’000 projets d’énergie renouvelables sont bloqués sur la liste d’attente de la RPC. Cela représente un potentiel d’une fois et demi la production de Mühleberg.

Galerie photos

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp