Greenpeace salue la décision du Conseil de bonne gestion forestière (Forest Stewardship Council, FSC) de se séparer de Danzer Group dont le siège est à Baar (ZG). FSC a pris cette décision 18 mois après que Greenpeace ait déposé une plainte contre Danzer Group auprès de FSC International,  pour les atteintes aux droits humains perpétrée  son ancienne filiale Siforco au Nord de la République démocratique du Congo (RDC).Cette décision de principe est importante pour la crédibilité du label FSC. Elle prouve que leurs directives éthiques ne sont pas que des chiffons de papier. Le label FSC ne doit pas être mis en relation avec des entreprises qui ont été impliquées dans de graves atteintes aux droits humains.Ce cas montre aussi que FSC doit d’urgence prendre des mesures de sécurité pour la certification du bois dans les régions à risque élevé. Les régions à risque élevé se caractérisent par une corruption endémique, l’inapplication de la loi, ainsi que par une population locale faible et opprimée.Asti Roesle est chargée de campagne Forêts pour Greenpeace Suisse

La multinationale Danzer perd son label FSCGreenpeace salue la décision du Conseil de bonne gestion forestière (Forest Stewardship Council, FSC) de se séparer de Danzer Group dont le siège est à Baar (ZG). FSC a pris cette décision 18 mois après que Greenpeace ait déposé une plainte contre Danzer Group auprès de FSC International,  pour les atteintes aux droits humains perpétrée  son ancienne filiale Siforco au Nord de la République démocratique du Congo (RDC).

Cette décision de principe est importante pour la crédibilité du label FSC. Elle prouve que leurs directives éthiques ne sont pas que des chiffons de papier. Le label FSC ne doit pas être mis en relation avec des entreprises qui ont été impliquées dans de graves atteintes aux droits humains.

Ce cas montre aussi que FSC doit d’urgence prendre des mesures de sécurité pour la certification du bois dans les régions à risque élevé. Les régions à risque élevé se caractérisent par une corruption endémique, l’inapplication de la loi, ainsi que par une population locale faible et opprimée.

Asti Roesle est chargée de campagne Forêts pour Greenpeace Suisse

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp