La pression sur Procter & Gamble (P&G) se poursuit. Malgré 400’000 courriels et 17’000 messages de protestation (plus tard), P&G continue d’ignorer les revendications des consommateurs du monde entier.

La pression sur Procter & Gamble (P&G) se poursuit. Malgré 400’000 courriels et 17’000 messages de protestation (plus tard), P&G continue d’ignorer les revendications des consommateurs du monde entier.

C’est pourquoi, Greenpeace  s’est invitée hier soir devant le siège européen de P&G à Genève afin de projeter sur la façade de l’immeuble les milliers de messages des consommateurs qui exigent que P&G utilise une huile de palme respectueuse des forêts anciennes.

Ce mouvement populaire commence à devenir inconfortable pour l’entreprise. P&G a immédiatement appelé la police, plutôt que d’écouter les demandes des consommateurs et de mettre en place une politique qui assurera la protection des forêts anciennes.

Soyez prêts à maintenir la pression sur P&G et à leur dire qu’ignorer le problème ne le fera pas disparaître!

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp