La récolte de signatures pour le référendum « Non au 2e tube au Gothard » a débuté la semaine dernière. Au cours des 100 prochains jours, 50’000 signatures doivent être récoltées pour empêcher la construction de ce second tube.


©Greenpeace

Le tunnel routier du Gothard est en mauvais état et devra être entièrement rénové entre 2020 et 2025. L’une des trois options proposées par le Conseil fédéral serait la construction d’un second tube sans accroissement de la capacité. Il ne devrait donc jamais y avoir plus de deux voies ouvertes en même temps.

Ainsi, l’article  sur la protection des Alpes est contourné, parce que la disposition réglementaire de la « Loi fédérale sur la circulation routière de transit dans la région alpine » pourrait à tout moment à nouveau être modifiée. « Ne nous voilons pas la face. Dès que le deuxième tube sera réalisé, les voix en faveur des quatre pistes se feront entendre », explique Caroline Beglinger, coprésidente de l’Association « Non à un second tube au Gothard » et codirectrice de l’Association transports et environnement (ATE).

Comme l’a relevé Jon Pult, co-président de l’association: « Non au 2e tube au Gothard » et président de l’Initiative des Alpes: « Le même véhicule provoque trois fois plus de concentration de pollution dans une vallée des Alpes que dans le Plateau central. Et dans de mauvaises conditions météorologiques, cela est encore pire. « Le deuxième tube va également attirer plus de trafic et le Tessin sera donc lourdement pénalisé » souligne la conseillère nationale Marina Carobbio (PS/TI), vice-présidente de l’Initiative des Alpes. En outre, le tube existant devra être fermé et assaini durant les140 premiers jours, ce qui isolerait le Tessin du reste de la Suisse.

Du point de vue de la Suisse romande, si des milliards sont littéralement engloutis dans la construction de voies ou de tunnels sur l’axe Nord-Sud, cela ne servira ni la protection de l’environnement, ni l’amélioration future des infrastructures de transport. Les projets romands seraient une fois de plus relégués au second tour.

Greenpeace Suisse et quelques 50 organisations nationales et régionales font partie de l’association « Non au 2e tube au Gothard » et veulent empêcher la construction de ce fardeau inutile des Alpes.

Télécharger la feuille de signature