Bonne nouvelle sur le front de l’Arctique! Selon le journal danois Politiken, trois grandes compagnies pétrolières ont abandonné leurs projets de forages en Arctique dans l’ouest du Groenland. Cette tendance est suivie par des entreprises qui réfléchissent aux risques et aux coûts du forage dans des régions inaccessibles en cas de catastrophe majeure.

Bonne nouvelle sur le front de l’Arctique! Selon le journal danois Politiken, trois grandes compagnies pétrolières ont abandonné leurs projets de forages en Arctique dans l’ouest du Groenland. Cette tendance est suivie par des entreprises qui réfléchissent aux risques et aux coûts du forage dans des régions inaccessibles en cas de catastrophe majeure.

Les entreprises de Statoil (Norvège), de GDF Suez (France) et de DONG (Danemark) ont pris la décision de renoncer à explorer l’Arctique malgré les encouragements de poursuivre du Groenland. Maersk Oil et Cairn Energy avaient déjà annoncé cesser tout forage dans cette région. Dans l’Arctique canadien, la société américaine Chevron avait également, en décembre dernier, mis son plan de forage en attente indéfinie en raison de « l’incertitude économique dans l’industrie ».

Cela montre une fois de plus que l’exploitation pétrolière dans l’Arctique reste coûteuse et risquée non seulement pour l’environnement, mais que cela touche également l’image des entreprises qui se veulent fiables! Le gouvernement groenlandais devrait réfléchir au développement durable et ne plus encourager l’exploitation du pétrole.

Si vous ne l’avez pas encore signée, merci de nous soutenir dans notre lutte en signant et partageant notre pétition en ligne.

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp