C’est une publicité d’un tout nouveau genre qui est installée près de l’aéroport international de Zurich par Greenpeace Suisse. Il s’agit d’un panneau de signalisation géant, de 4’500m2, pointant en direction de la centrale nucléaire de Beznau. Greenpeace rappelle aux passagers des avions atterrissant à Zurich cette réalité inconfortable: la Suisse abrite le plus vieux réacteur nucléaire du monde, au milieu d’une région densément peuplée.


©Greenpeace/Fojtu
©Greenpeace/Fojtu

Pendant deux semaines, les passagers arrivant à l’aéroport international de Zurich vont voir un message de bienvenue un peu particulier au moment où leur avion s’approchera de la piste. Greenpeace Suisse a transformé un champ de la taille d’un terrain de football en panneau de signalisation géant, où l’on peut lire l’inscription « World’s oldest nuclear reactor – Welcome to Switzerland ».

Le but est d’informer les voyageurs que le plus vieux réacteur nucléaire du monde se trouve à tout juste 20 kilomètres. « La Suisse est célèbre pour ses montagnes, son chocolat et ses couteaux de poche », rappelle Mathias Schlegel, porte-parole climat et énergie pour Greenpeace Suisse. « Peu de gens savent que Beznau 1 est la plus ancienne installation nucléaire en activité de la planète et qu’elle constitue une véritable menace pour la population. »

Ce panneau de signalisation marque le lancement d’une nouvelle campagne de Greenpeace Suisse. L’objectif est de rendre attentive la population au fait que Beznau est située au centre d’une zone très densément peuplée. Un accident nucléaire y aurait un effet dévastateur: un million de personnes devraient être évacuées de leur domicile pendant des décennies et deviendraient des réfugiés dans leur propre pays. Les Suisses sont invités à venir voir à quelle distance de la centrale de Beznau ils vivent sur le site Internet byebyebeznau.ch.

« Le plus vieux réacteur nucléaire du monde est défectueux et sa remise en service ne doit en aucun cas être autorisée », exige Mathias Schlegel. Le réacteur 1 de la centrale de Beznau est à l’arrêt depuis plus d’un an, sans que cela ne pose le moindre problème pour l’approvisionnement. Cet arrêt prolongé est dû à la découverte de faiblesses dans l’acier de la cuve de pression. « Cela devrait être le coup de grâce pour une installation aussi ancienne », ajoute Mathias Schlegel. Malheureusement, l’exploitant de la centrale, l’entreprise Axpo, met tout en œuvre pour obtenir l’autorisation de remettre en service Beznau 1.