Plus de 165 pays se réunissent aujourd’hui, Jour de la Terre, pour signer les Accords de Paris. C’est un nombre record de participants, et un signe encourageant. Après des années passées à hésiter, le monde semble enfin se décider à prendre des décisions importantes contre le changement climatique.

Les Accords de Paris sont le signe clair que le temps des énergies fossiles est révolu. Nous sommes convaincues que coopération et solidarité sont ce dont nous avons le plus besoin pour mettre en place ces accords, et contribuer à la création d’un monde plus sûr, au sein duquel nous partageons les ressources plutôt que de nous battre pour elles. Paris doit être le début d’une transition juste vers un monde 100% renouvelable.

En tant que directrices exécutives de Greenpeace International, nous voulons une révolution dans la façon dont l’humanité interagit avec la nature. Nous pensons que cela nécessite une révolution non seulement technologique, mais aussi dans nos attitudes et nos styles de vie.

Nous savons qu’ensemble nous avons les moyens, la capacité et le savoir nécessaires pour construire un monde durable. Si les solutions prennent tant de temps à être mises en place, c’est uniquement à cause d’un nombre limité de personnes qui bénéficient de ce statu quo destructeur. Il est temps de mettre fin à la destruction de nos ressources pour le profit d’un petit nombre, que ce soient ceux qui pillent nos océans, détruisent nos forêts, polluent notre air ou mettent en danger nos systèmes de production agricole.

Il est temps de partager une vision de l’humanité plus équitable, faisant partie intégrante des systèmes naturels, d’une humanité qui coopère pour sauver la beauté de la planète dont nous dépendons tous. C’est pour cette raison que nous nous levons tous les jours pour administrer Greenpeace. Si toutes les deux nous nous soutenons mutuellement pour tirer le meilleur de nous même, nous créerons un organisation plus forte. Si nous, tous ensemble, pouvons tirer le meilleur de l’humanité, nous créerons un monde meilleur.

Ensemble, nous pourrons faire en sorte que les entreprises et les investisseurs qui continuent à mettre leurs profits avant l’intérêt général se retrouvent du mauvais côté de l’histoire. Ensemble, nous pouvons montrer une meilleure voie, plus communautaire et moins égoïste.


Jennifer Morgan et Bunny McDiarmid sont les Directrices Exécutives de Greenpeace International

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp