L’Union pétrolière est condamné pour la seconde fois par la Commission Suisse pour la Loyauté à cause de ses publicités déloyales. Après avoir donné raison à Greenpeace Suisse pour un recours similaire, c’est une plainte d’Energie-bois Suisse qui a aboutit au sujet d’un tract publicitaire utilisé par l’association de l’économie pétrolière en Suisse.

L’Union pétrolière (UP) implémente les décisions de la Commission Suisse pour la Loyauté (CSL) à reculons et maintient sa stratégie de désinformation de façon aggressive. L’UP continue de prétendre que la solution la moins chère en matière de rénovation est de remplacer les anciens chauffages à mazout par des nouveaux. Pourtant, la CSL avait clairement dénoncé ces affirmations en janvier dernier.

Avec le tract mis en cause par Energie-bois Suisse on voit que des comparaisons de prix douteuses sont employées afin de dénigrer de bonnes alternatives, comme les réseaux de chauffage à distance fonctionnant avec des énergies renouvelables. Mais ce n’est pas en usant d’affirmations mensongères que l’on change le cours de l’Histoire. Avec la signature de l’accord de Paris sur le climat, il est aujourd’hui clair que le chauffage au mazout est un modèle dépassé du point de vue environnemental et économique. Au lieu de mener des campagnes de publicités trompeuses, il est grand temps d’avertir la population sur les conséquences désastreuses pour le climat que représente cette technologie du passé.


Georg Klingler est responsable de la campagne Climat pour Greenpeace Suisse

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp