Le réchauffement climatique est une menace pour notre santé. Les femmes âgées en souffrent particulièrement. La nouvelle association des Aînées pour la protection du climat réunit des personnes directement touchées qui préparent une action en justice pour faire valoir les droits fondamentaux à la vie et à la santé pour elles et les générations futures. Ces aînées sont convaincues que les objectifs climatiques du Conseil fédéral contreviennent à la Constitution suisse.

35 Aînées se sont réuni mardi 23 août 2016 à Berne pour la réunion de lancement de l'association "Aînées pour le climat", copyright "Aînées pour le climat"Plus de 150 Aînées pour la protection du climat préparent une action en justice contre les autorités fédérales afin de revoir à la hausse les objectifs en matière de réduction des émissions de CO2 d’ici à 2020. Une réduction de 20% par rapport au niveau d’émission de 1990 est insuffisante pour atteindre l’objectif de moins de 2°C d’augmentation de la température moyenne de l’atmosphère planétaire ancré dans la loi sur le CO2 et reconnu au niveau international.

Les actuels objectifs climatiques de la Suisse ne remplissent de loin pas les exigences minimales, basées sur un large consensus scientifique, pour éviter les conséquences catastrophiques du réchauffement. Les autorités et les décideurs responsables contreviennent ainsi aux droits fondamentaux garantis par la Constitution fédérale et la Convention européenne des droits humains (CEDH). Par cette action en justice, les Aînées pour la protection du climat veulent que la Suisse corrige cette situation inadmissible et assume de nouveau pleinement sa responsabilité dans la protection de la santé des femmes âgées.

Celles-ci sont plus fortement touchées par le réchauffement climatiques que le reste de la population. Le réchauffement du climat provoque une augmentation des vagues de chaleur extrêmes. La chaleur rend malade et peut même être mortelle pour les personnes âgées. Elle provoque des problèmes cardiovasculaires, et dans les cas extrêmes même la déshydratation, l’inconscience et des coups de chaleur. Les analyses de la canicule de 2003 montrent que certains jours, la mortalité des femmes âgées a augmenté de façon spectaculaire.

Différentes actions en justice sont en cours ailleurs dans le monde pour obtenir une plus forte réduction des émissions de gaz à effet de serre. Aux Pays-Bas, un tribunal a enjoint en 2015 l’Etat à protéger plus efficacement le climat. Cette façon de faire est complètement nouvelle en Suisse.

Toutes les informations : http://ainees-climat.ch/

Mathias Schlegel est porte-parole Climat & Energie de Greenpeace Suisse

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp