Sept photographes du monde entier – dont un Genevois – sont en lice pour remporter le Prix du public. Le vote est ouvert du 1er au 31 octobre sur www.photo-award.org

Le prestigieux Greenpeace Photo Award invite des photographes établis et de jeunes espoirs de la photo à réaliser des projets innovants de nature conceptuelle, documentaire ou hybride. Le prix ne vient pas récompenser une série photographique achevée, mais des esquisses, des travaux en cours ou de nouvelles approches sur des thématiques déjà traitées.

 

Des photographes des quatre coins de la planète ont été invités à soumettre un projet sur une thématique environnementale. Les règles concernant le style et le choix de la thématique sont délibérément peu contraignantes. Parmi les candidatures reçues, un jury international a sélectionné sept projets qui sont présentés sur le site www.photo-award.org.

Les sept nominés sont : Niels Ackermann (Suisse), Magda Biernat (États-Unis), Arko Datto (Inde), Niklas Grapatin (Allemagne), Katrin Koenning (Australie), Pablo Piovano (Argentine) et Ian Willms (Canada).

Le grand public est invité à voter pour attribuer un prix d’un montant de 10 000 euros à un des sept projets. Le vote en ligne est ouvert du 1er au 31 octobre sur www.photo-award.org.

En parallèle, un jury d’experts décernera lui aussi un prix d’une valeur de 10 000 euros. Le jury de l’édition 2018 est composé de Lars Willumeit (conservateur indépendant et enseignant à l’École F+F d’Art et Design de Zurich), Britta Jaschinski (photographe, Londres) et Lars Lindemann (rédaction photo du magazine GEO, Hambourg).

Une fois réalisées, les œuvres des deux lauréats seront publiées dans GEO ou dans le magazine Greenpeace. Les œuvres des vainqueurs des éditions précédentes ont attiré une grande attention et ont été exposées à un large public à la galerie Coalmine de Winterthour, à la Photobastei de Zurich et au musée du travail de Hambourg.

En 2012, Greenpeace a lancé le Greenpeace Photo Award afin de promouvoir des projets photographiques innovants sur des thématiques environnementales. Depuis 2014, le concours est réalisé en partenariat avec le magazine de reportages GEO.

Pour toute question ou demande d’information ou d’interview, veuillez contacter Natalie Favre, info@photo-award.org, 076 491 25 26.

www.photo-award.org

Nominations pour le Greenpeace Photo Award 2018

Niels Ackermann, Suisse

«Black Snow: Is There a Life After Coal Mining?» – Dans une région de l’Ukraine ravagée par les conflits, la fermeture des mines confronte les habitants à de nouvelles interrogations.

Magda Biernat, États-Unis

«Uprooted, Physical Dilemma of Relocation» – Les différentes facettes du déracinement provoqué par le changement climatique aux États-Unis et dans des régions limitrophes.

Arko Datto, Inde

«Where Do We Go When the Final Wave Hits?» – Dans le delta du Gange, les inondations menacent à tout moment, même de nuit. Les conséquences psychologiques pèsent sur le quotidien des habitants.

Niklas Grapatin, Allemagne

«Kiwis in den Bergen» – Ils sont de plus en plus nombreux à rechercher une plus grande proximité avec la nature. Vision romantique ou réelle alternative?

Katrin Koenning, Australie
«Swell» – En Australie, des écosystèmes uniques sont sacrifiés au nom de la croissance économique. Loin des images catastrophiques bien connues, des représentations écologiques positives illustrent ce qui est en jeu.

Pablo Piovano, Argentine

«Patagonia, Territory in Conflict» – Les peuples autochtones de Patagonie qui se soulèvent contre l’exploitation de leurs terres font l’objet d’expulsions, de menaces et de persécutions.

Ian Willms, Canada

«As Long as the Sun Shines» – Regard historique, journalistique, mais aussi artistique sur l’exploitation des sables bitumineux au Canada et son influence sur la culture, l’environnement et l’économie.