L’artivisme, l’élan créatif change le monde (2/3)

Clim’art, eco art, land art ou artivisme: le nom est en soi un programme. L’art s’est toujours intéressé aux thèmes les plus brûlants de son époque. Un phénomène que l’on observe au travers des siècles dans l’histoire de l’art. Sauf qu’aujourd’hui, les thèmes sont bien plus complexes: courbes climatiques, colonnes de chiffres, moyenne des températures, diagrammes de pollution sont présents partout. Qu’en fait l’art? Nous savons qu’il peut bouleverser et provoquer une remise en question ou une réaction. L’art conduit-il à l’artivisme? Le peut-il? Doit-il se libérer de son objectivité?

«L’art explore le monde avec d’autres moyens, et la science ferait bien d’être créative. Si l’art et la science se rencontrent, les problèmes pourront être mieux appréhendés.»

© CCCB, Martí E. Berenguer 2017

 

Rimini Protokoll, un collectif de metteurs en scène allemands

Dans l’installation «win > < win» (2017-2018), le public observe des méduses dans un aquarium, tandis que d’autres spectateurs sont assis dans une deuxième pièce située à l’arrière-plan. Ce dispositif donne à chacun l’impression que l’autre partie du public est entourée de méduses. «Les méduses profitent apparemment de toutes nos bêtises, explique Helgard Kim Haug, de Rimini Protokoll. Le réchauffement et la pollution des mers font que leur nombre augmente; elles vont devenir un problème global et une réelle menace.»

 

© CCCB, Martí E. Berenguer 2017

 

Avec Stefan Kaegi et Daniel Wetzel, l’artiste part de la question «Qu’est-ce qui arriverait si…?» pour dévoiler la réalité au moyen de pièces de théâtre, de pièces radiophoniques, de films et d’installations. L’objectif est de rendre les découvertes scientifiques plus accessibles, en les libérant de leur corset rigide: «L’art explore le monde avec d’autres moyens, et la science ferait bien d’être créative. Si l’art et la science se rencontrent, les problèmes pourront être mieux appréhendés.»

 

© CCCB, Martí E. Berenguer 2017

L’aptitude à établir des relations est essentielle pour les travaux artistiques de Rimini Protokoll: «Nous voulons mettre à l’épreuve des idées sur la question de savoir à quoi ressemblera le monde dans cinquante ans. Nous espérons pouvoir faire bouger les choses, même si nous n’apportons pas de solutions claires. C’est peut-être la différence avec les actions qui ciblent uniquement un certain comportement ou une certaine attitude politique.»
www.rimini-protokoll.de/website/de/project/win-win