Greenpeace sur la voie du changement

Au moment où vous lisez ces lignes, notre bateau «Greenpeace Suisse» et son équipage naviguent en mer houleuse. Du fait d’un recul inattendu des dons, surtout dans le domaine des legs, nous devons réduire le nombre de postes de travail au sein de notre organisation. Conscients de nos responsabilités envers notre personnel, nous avons prévu une démarche transparente et un plan social. En nous donnant des structures organisationnelles allégées, nous voulons accroître l’effectivité de notre travail.

L’objectif: un navire «Greenpeace Suisse» plus petit, mais qui continue, avec son équipage actif et courageux, à protéger la planète, ici comme ailleurs. Agir en coopération avec nos collègues, que ce soit dans la Russie de Poutine, la Turquie d’Erdogan ou l’Amérique de Trump, est, plus qu’une simple promesse, une conviction qui nous anime. Pour faire avancer la paix et les solutions non violentes, pour promouvoir une gestion respectueuse des ressources de la Terre, il faut construire des liens, entre ici et ailleurs, entre ce qui nous est familier et ce que nous ne connaissons pas.

Aucun des grands problèmes actuels ne peut se résoudre dans un cadre étroitement national: ni les guerres lointaines, ni les conflits européens, ni l’exode des personnes en fuite, ni les flux de réfugiés dans les pays d’accueil, et encore moins les catastrophes naturelles qui se multiplient sous l’effet de la crise climatique. Pour que la planète reste habitable, il faut agir de manière concertée. Les deux guerres mondiales ont apporté une démonstration tragique de l’importance de l’esprit de communauté.

Ne vous laissez pas intimider! Devant ceux qui braillent, qui tissent des intrigues, qui font obstruction et qui polémiquent, l’action courageuse persiste et signe. Greenpeace continuera sur sa voie.

Notre bateau «Greenpeace Suisse» redimensionné et le courage de son équipage nous permettront de travailler de manière plus rapide et agile. Engager moins de moyens tout en devenant plus réactifs, voilà l’engagement auquel nous consacrons aussi cette édition du magazine. C’est une sorte de potion magique, que nous souhaitons continuer de partager avec vous, dans des actions sans cesse renouvelées. Nous ne baissons pas les bras, et nous comptons sur votre soutien!

Avec tous mes remerciements,

© Greenpeace / Nicolas Fojtu

Kaspar Schuler, directeur par intérim

P.-S. Victoire dans les urnes en septembre
Grâce à vous, nous avons gagné une étape importante en matière de sécurité alimentaire. Avec les organisations BirdLife, Pro Natura et WWF, nous avons pointé les déficits environnementaux dans l’agriculture. Après la victoire dans les urnes, notre tâche est maintenant de demander une production alimentaire suisse respectueuse de l’environnement.