Née à Zurich, Sibylle Spengler Indermühle aime le lac, la rivière de la Limmat, le quartier de Niederdorf et celui de Zürich West, la rue Langstrasse et la colline de Üetliberg. Elle apprécie les gens de cette cité, et particulièrement leur côté nocturne. 

Elle a grandi à Wallisellen, dans une maison entourée de verdure, avec ses parents, ses deux sœurs et son frère plus âgés, dans un voisinage animé par de nombreux enfants. Durant quelques années, elle travaille dans une agence de voyage et au Pour-cent culturel Migros, avant de s’engager dans le monde des organisations non gouvernementales en tant que cheffe de produit chez UNICEF. Elle suit alors une formation en emploi pour devenir spécialiste en marketing.

En 1997, elle travaille une première fois pour Greenpeace Suisse et découvre alors sa véritable vocation: la recherche de fonds. Mais avant de devenir cheffe du domaine marketing et fundraising, sa fonction actuelle, elle traverse d’autres étapes de son parcours professionnel: à la Déclaration de Berne (aujourd’hui Public Eye), puis en Colombie comme consultante pour des organisations locales, et enfin chez Pain pour le prochain, l’organisation d’aide au développement. Depuis juin 2015, Sibylle Spengler est de retour chez Greenpeace Suisse, où elle s’engage pleinement et avec enthousiasme.

En janvier 2016, elle termine son Master en Leadership et Management à l’IAP (Institut de psychologie appliquée) de la ZHAW (Haute école zurichoise des sciences appliquées). Sibylle Spengler est aussi vice-présidente de l’association professionnelle Swissfundraising.

Elle vit dans le quartier Kreis 5, avec son mari et leurs deux compagnons à quatre pattes. Ses loisirs sont occupés par la méditation, le yoga, le jardinage sur la terrasse, la musique classique, la lecture. Fidèle à l’ouverture d’esprit de ses parents, elle cultive les échanges avec des personnes d’origines et d’orientations très diverses.