Greenpeace condamne la brutalité avec laquelle la police turque intervient contre de pacifiques manifestant-e-s. Ces derniers jours, des dizaines de milliers de personnes se sont déclarées solidaires de celles et ceux qui protestent contre la destruction du Parc Gezi à Istanbul ; la police les a brutalement attaquées.

Un bénévole de Greenpeace vient en aide à un manifestant touché par du gaz lacrymogèneGreenpeace condamne la brutalité avec laquelle la police turque intervient contre de pacifiques manifestant-e-s. Ces derniers jours, des dizaines de milliers de personnes se sont déclarées solidaires de celles et ceux qui protestent contre la destruction du Parc Gezi à Istanbul ; la police les a brutalement attaquées.

Ces derniers jours, le bureau Greenpeace est devenu un refuge pour de nombreux manifestant-e-s. Certain-e-s d’entre eux ont été blessé-e-s par la police et ont urgemment besoin de soins médicaux. Ces soins leur ont été prodigués dans les locaux de Greenpeace où des médecins se sont rendus après que la police leur ait interdit l’accès à un hôpital.

Kumi Naidoo, directeur exécutif de Greenpeace International, appelle le gouvernement turc à cesser immédiatement de faire usage de violence : « Les manifestations ne s’opposent pas seulement à la destruction d’un parc public et à la construction d’un centre commercial. Il s’agit plutôt d’un mouvement citoyen qui s’engage pour les droits civiques et les libertés politiques et exige le droit de manifester pacifiquement pour que le bien public ne soit pas sacrifié aux intérêts économiques. » 

De nombreux groupes et de nombreuses organisations ont appelé sur toute la planète à des actions de solidarité avec les manifestant-e-s en Turquie. Amnesty International a ainsi lancé une Urgent Action contre la violence policière. Cette fin de semaine, dans différents pays dont la Suisse, des bénévoles Greenpeace manifesteront par des flash mobs visuelles leur solidarité avec les manifestant-e-s en Turquie ; les photos qui en résulteront seront projetées en Turquie.

 

Mathias Schlegel est porte-parole de la campagne Climat & Energie de Greenpeace Suisse

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp