Hier soir, une centaine de militants Greenpeace ont protesté pacifiquement devant les ambassades et consulats russes à Genève, Berne et Zürich, afin de rappeler leur soutien à leurs camarades défenseurs de l’Arctique, détenus injustement en Russie depuis le 18 septembre. Dans le monde entier, ils étaient plus de 10’000 à participer à des actions de solidarité.A Genève, une douzaine de militants Greenpeace arborant les portraits de leurs 30 camarades emprisonnés se sont rendus hier soir devant le consulat de Russie. Soutenus par Amnesty International, certains portaient les « bougies de la liberté » du mouvement mondial pour les droits humains.Cela fait 30 jours que 28 défenseurs et défenseuses de l’Arctique, un caméraman et un photographe indépendants ont été arrêtés après leur protestation pacifique contre la plateforme Prirazlomnaya de Gazprom en Arctique. Ils ont tous été inculpés de « piraterie en groupe organisé » et autres « crimes graves ». Actuellement placés en détention provisoire, ils risquent jusqu’à 15 ans de prison.En parallèle, plus de 10’000 personnes dans 36 pays ont participé à des événements de solidarité pour demander la libération des « 30 de l’Arctique ». Les protestations dans le monde entier incluent:

Hier soir, une centaine de militants Greenpeace ont protesté pacifiquement devant les ambassades et consulats russes à Genève, Berne et Zürich, afin de rappeler leur soutien à leurs camarades défenseurs de l’Arctique, détenus injustement en Russie depuis le 18 septembre. Dans le monde entier, ils étaient plus de 10’000 à participer à des actions de solidarité.

A Genève, une douzaine de militants Greenpeace arborant les portraits de leurs 30 camarades emprisonnés se sont rendus hier soir devant le consulat de Russie. Soutenus par Amnesty International, certains portaient les « bougies de la liberté » du mouvement mondial pour les droits humains.

Cela fait 30 jours que 28 défenseurs et défenseuses de l’Arctique, un caméraman et un photographe indépendants ont été arrêtés après leur protestation pacifique contre la plateforme Prirazlomnaya de Gazprom en Arctique. Ils ont tous été inculpés de « piraterie en groupe organisé » et autres « crimes graves ». Actuellement placés en détention provisoire, ils risquent jusqu’à 15 ans de prison.

En parallèle, plus de 10’000 personnes dans 36 pays ont participé à des événements de solidarité pour demander la libération des « 30 de l’Arctique ». Les protestations dans le monde entier incluent:

– Une protestation au pied de l’Everest avec des militants Greenpeace d’Asie orientale.
– A Mexico City, les protestataires se sont rendus au monument dédié à la mémoire de Mahatma Gandhi et ont érigé une cellule de prison symbolique autour.
– Aux Pays Bas, une cage géante a été érigée au centre de Groningen, lieu d’origine d’un des militants emprisonnés et ville jumelle de Mourmansk, Russie.
– A Bangkok, les protestataires se sont rassemblés au Wat Phra Kaeo, l’un des temples les plus iconiques deThaïlande, où des volontaires ont formé les mots « Free the Arctic 30 » avec des bouquets de fleurs.
– A Bangalore, les protestataires se sont rassemblés dans le Freedom Park, un lieu autrefois occupé par une prison.
– En Allemagne, plus de cent personnes participent à une veille spéciale de 30 heures, en plus de la veille régulière qui se poursuit depuis le 19 septembre devant l’ambassade de Russie à Berlin.
– Un sit-in de 24 heures a lieu sur la place centrale de Naples, lieu d’origine d’un des protecteurs de l’Arctique italiens détenus en Russie.

Devant le rejet systématique des appels en recours, au vu des conditions de détention difficiles, ainsi qu’au nom du droit à une protestation pacifique, la communauté internationale exprime sa désapprobation. A ce jour, un million et demi de personnes à travers le monde ont signé l’appel de Greenpeace aux autorités russes, afin de faire libérer sans plus attendre les « 30 de l’Arctique ».

Katia Gonzalez Egas et Marianne Teissier du Cros s’engagent bénévolement pour Greenpeace et la protection de l’Arctique.

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp