Greenpeace a choisi de primer le documentaire de Denis Delestrac, qui dévoile une problématique méconnue du public. Le réalisateur et son équipe ont réussi à nous confronter à la disparition des plages, à ses causes et ses effets avec une grande maîtrise journalistique et cinématographique, tout en divulguant des images extraordinaires. 

Remise du Prix Greenpeace à Guillaume Rappeneau, producteur du film "Sable - Enquête sur une disparition"Greenpeace a choisi de primer le documentaire de Denis Delestrac, qui dévoile une problématique méconnue du public. Le réalisateur et son équipe ont réussi à nous confronter à la disparition des plages, à ses causes et ses effets avec une grande maîtrise journalistique et cinématographique, tout en divulguant des images extraordinaires. 

De Bombay à la Bretagne en passant par Dubaï, Tanger ou les Maldives, cette enquête dévoile la menace qui pèse sur le sable, ressource vitale dont le pillage s’accélère. On le trouve dans le béton. Mais aussi dans les puces électroniques, le papier, le plastique, les peintures, les détergents, les cosmétiques… L’industrie le consomme en quantités croissantes. Les groupes du bâtiment ont longtemps exploité les rivières et les carrières. Puis ils se sont tournés vers la mer, provoquant ce qui est en train de devenir une véritable catastrophe écologique.

Lors de la soirée d’ouverture du Festival du Film Vert 2014 à Échallens, le film « Goldman Sachs – La Banque qui dirige le monde », a reçu le Prix Tournesol du Documentaire Vert, remis par un jury de journalistes et d’experts réunis par l’équipe du Festival.  

Mathias Schlegel est porte-parole de la campagne Climat & Energie de Greenpeace Suisse

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
E-mail
WhatsApp