Greenpeace a publié une liste de 520 pesticides enregistrés et autorisés en Europe. 209 font partie d’une liste noire et sont dangereux pour les êtres humains et les animaux. Ce catalogue est avant tout un outil pour identifier et décourager l’utilisation de pesticides à haute toxicité.


Les consommateurs ont droit à des aliments sains et exempts de pesticides. ©Greenpeace/Kelly
Les consommateurs ont droit à des aliments sains et exempts de pesticides. ©Greenpeace/Kelly

La 3e édition du rapport publié par Greenpeace « The EU Pesticide Blacklist » (la liste noire des pesticides) est une nouvelle étape, même si elle n’inclut malheureusement pas encore les perturbateurs endocriniens. La liste noire des 209 pesticides – sur les 520 enregistrés – a intégré de nouveaux critères pour évaluer leurs impacts environnementaux sur la vie aquatique ainsi que leur volatilité. C’est un outil essentiel pour les producteurs, les détaillants de la chaîne alimentaire afin qu’ils interdisent les pesticides les plus dangereux de la chaîne de production.

Ces substances peuvent notamment causer des cancers, avoir une incidence sur la fertilité, perturber l’équilibre hormonal, contaminer nos sols et les eaux affectant ainsi la biodiversité et notre santé. Ils sont toxiques pour les abeilles, les oiseaux et les poissons. A l’heure actuelle, aucun toxicologue n’est capable de prédire l’effet de tels cocktails de pesticides de substances potentiellement nocives
sur la santé humaine ou l’environnement.

Presque tous les puits d’eaux souterraines utilisés pour l’eau potable sont contaminés par les pesticides et leurs produits de dégradation. Une étude de 5 rivières de taille moyenne du Plateau suisse avait démontré que chaque échantillon contenait en moyenne 40 pesticides différents. Plus de 100 médicaments divers ont également été retrouvés.

Seule l’agriculture biologique est durable et sans danger, car elle contribue à la qualité du sol, de l’eau, préserve la faune, l’environnement et la santé. Contrairement aux pratiques agricoles industrielles. Les consommateurs ont droit à des aliments sains et exempts de pesticides. Les grands détaillants doivent assumer leurs responsabilités et changer leurs pratiques avec leurs fournisseurs afin d’assurer une production de fruits et légumes sans pesticides. Sur le site sanspoison.org, vous pouvez agir et exiger une production alimentaire sans toxiques!