Les Aînées pour la protection du climat

Imaginez que des femmes du troisième âge pourraient empêcher l’effondrement climatique. C’est exactement ce que font les Aînées pour la protection du climat avec leur action en justice contre le Conseil fédéral, lancée avec le soutien de Greenpeace. Les Aînées pourraient obtenir de la justice ce que des décennies de négociations politiques n’ont pas atteint : suffisamment de protection pour nous et nos enfants.


Greenpeace le rend possible

Greenpeace a lancé le projet des Aînées pour la protection du climat et a aidé à le mettre en place. Nous échangeons aussi beaucoup et garantissons le financement de l’action en justice pour le climat.


Ce qui a déjà été fait…

  • Après le succès de la fondation néerlandaise Urgenda en 2015 : Un cabinet d’avocat mandaté par Greenpeace a examiné la législation suisse et la faisabilité d’une action en justice
  • Printemps 2016 : Création du mouvement de plaignantes
  • Juin 2016 : premiers échos médiatiques du projet suisse
  • Août 2016 : Constitution de l’association des Aînées pour la protection du climat
  • Octobre : conférence de presse et présentation de l’action en justice
  • Novembre 2016 : Remise formelle de la « Requête en cessation des actes illicites par omission en matière de protection du climat »
  • Janvier 2017 : Manifestation au WEF à Davos Avril 2017 : Le DETEC rejette la requête
  • Mai 2017 : Recours au Tribunal administratif fédéral (TAF) contre le rejet de la requête par le DETEC.
  • Août 2017 : Mouvement planétaire pour le climat : les Aînées soutiennent l’action en justice contre les nouvelles concessions de forages pétroliers dans l’Océan Arctique avec des plaignants des USA et de Philippines
  • Décembre 2018: Le Tribunal fédéral administratif rejette le recours
  • Janvier 2019: Les Aînées pour la protection du climat recourent au Tribunal fédéral
  • Mai 2020: Le Tribunal fédéral rejette le recours des Aînées pour la protection du climat
  • Juillet 2020: Les Aînées pour la protection du climat décident lors de leur assemblée générale ordinaire de recourir à la Cour européenne des droits de l’homme à Strasbourg

Justice climatique pour tou-te-s

Les Etats et les entreprises doivent enfin contribuer de façon équitable à l’arrêt des énergies fossiles. Si le monde politique ne fait rien, c’est à l’Etat de droit d’agir. Les changements climatiques ne menacent pas seulement l’environnement, mais aussi les droits de la population mondiale et de ses descendants.

Nous ne sommes pas seul-e-s, partout dans le monde, de courageux citoyens et citoyennes s’opposent à la lâcheté politique et aux transnationales. Après de premiers succès prometteurs, le mouvement de personnes courageuses qui attaquent en justice les Etats et les entreprises grandit, car même si les preuves sont irréfutables, le dangereux réchauffement de notre atmosphère continue et les attaques contre nos droits fondamentaux aussi.


WhatsApp
Share
Email
Tweet
Share